Edito

Chèr(e)s congressistes,

Et si le temps nous était conté...
Temps libre, temps mort, bon temps, contretemps ?
Et si le temps nous était compté...
Temps perdu, temps gagné, temps subi, temps offert ?
Nous courons après le temps dont nous avons tant besoin.
Et si le temps nous était donné...

Dans  notre  société  où  tout  s’accélère,  arrêtons-nous  le temps d’un instant... trois jours à Strasbourg !
En soins palliatifs, ne vivons-nous pas une course contre le temps où passé, présent et avenir s’entrechoquent ? Entre le temps de l’horloge et le temps ressenti, ne sommes-nous pas  amenés  chacun,  personne  malade,  proche,  aidant, professionnel et bénévole, à prendre conscience de la valeur du temps ?
Les professionnels de santé peuvent-ils encore concilier leur rythme de travail de plus en plus contraint avec un accompagnement personnalisé des patients ?

Comment  l’évolution  de  notre  système  de  santé  peut-elle intégrer et respecter ces différentes temporalités ?
Finalement, quel est le bon moment pour mourir, mais avant tout  pour  se  rencontrer,  dialoguer,  renoncer,  construire, accompagner... ?

Les soins palliatifs ne sont-ils que le temps des pertes ? Se vivent-ils de la même manière à tous les âges de la vie ?
À l’avenir, que signifiera mourir ? À quelles évolutions faut-il s’attendre ?

Nous  vous  invitons  à  prendre  le  temps  de  réfléchir  à  ces questions, du 24 au 26 juin 2020, au 26ème congrès national de la SFAP à Strasbourg.

Nous nous réjouissons de vous y accueillir nombreux !

Dr Xavier MATTELAER
Président du Groupe Scientifique

Dr Karine MEUNIER
Présidente du groupe Organisation